Arcora news

30/10/2017

L'appréciation du franc stimule la qualité des exportations

L'étude réalisée par la Haute Ecole zurichoise des sciences appliquées montre que pour les années 1996-2015, il ressort que l'appréciation du franc a renforcé la résistance des exportations. La valorisation du franc a déplacé la demande.

Une hausse de 10% du franc entraîne une amélioration de la qualité moyenne de 1 à 2% des exportations. L'effet d'appréciation sur la qualité est particulièrement marqué dans les domaines produisant des biens différenciés et nécessitant en conséquence des recherches et une publicité élevées. Sont concernées l'industrie des machines et l'horlogerie. En revanche pour le domaine pharmaceutique, grand consommateur lui aussi de recherche et de publicité, la croissance de la demande semble avoir eu plus d'effet que les facteurs monétaires.

Cependant, une appréciation du franc n'affecte pas significativement la qualité dans les branches produisant des biens peu différenciables et soumises à une concurrence plus intense sur les prix. Cela concerne notamment le secteur des matières premières.

Depuis la suppression du cours plancher avec l'euro en 2015, la force du franc a cependant freiné les investissements et l'innovation, selon une autre étude commandée par le Seco et réalisée par l'institut bâlois B,S,S. Volkswirtschaftliche Beratung et le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'EPFZ. Les dépenses en recherches et développement (R&D) en Suisse ont été réduites.

A moyen terme, la compétitivité des entreprises devrait en souffrir. "Cet effet négatif sur les dépenses en R&D se manifeste surtout dans les grandes sociétés exposées au niveau international. Or, comme ce segment revêt une importance économique particulière, de longues périodes d'appréciation pourraient compromettre l'attrait de la place économique suisse", notent les auteurs de l'étude.

En outre, les industries de transformation étant plus exposées que les autres, ces périodes d'appréciation devraient aussi accélérer la désindustrialisation.(awp)


24/09/2014

The CEO’s motto

When I decided to create Arcora Gestion S.A. over ten years ago, I was driven by the love for my profession, the variety and diversity of choices in the world of finance, always being particularly attached to the quality of the relationship I could develop and maintain with our clients.

Today, it is with the same attitude and seconded by a solid team, coming from a variety of backgrounds, with complementary skills, that we are able to offer our clients many services within the scope of our asset management and advisory facilities and offer our expertise to each of our clients.

Our profession has become especially pointed, technical and demanding. It is in a spirit that I venture to describe as "challenge-oriented" that our crew intends to offer the best to our clients: to reach the ultimate objectives of performance and success that drive all of us, the paths have to incorporate various strategies, different techniques, a short or long term vision, requiring thought and precise knowledge of the situation… as in private asset management and advisory.

Being proactive and dynamic does not make us forget to be prudent and pay attention to the world around us…
“chi va piano va sano e va lontano”…

Orel Kalomeni